WINNIPEG (Manitoba), le 28 juillet 2011 – Le mercredi 27 juillet 2011, JELD-WEN Portes et fenêtres a fait don de 42 000 dollars à la Croix rouge canadienne pour venir en aide à la communauté de Lake Slave, dans le nord de l’Alberta. Propagés par les vents, des feux de friches ont ravagé la région en mai dernier, causant des dommages de plus de 700 millions de dollars.

Parmi les sinistres couverts par une assurance, cette catastrophe est celle dont les coûts sont les plus élevés de l’histoire canadienne après la crise du verglas qui a frappé le Québec et l’Ontario en 1998. Plus de 7 000 habitants ont été évacués et 400 maisons, détruites. Le don de JELD-WEN permettra aux familles évacuées d’avoir accès à de la nourriture, à un abri et à du matériel d’urgence.

« Nous sommes heureux d’offrir une aide, déclare Sante Cigana, vice-président de JELD-WEN Canada. JELD-WEN fait partie de la communauté de Slave Lake depuis des années; nos pensées accompagnent les citoyens. »

Les gens qui désirent appuyer les mesures d’urgence déployées par la Croix rouge en Alberta peuvent le faire en composant le 1 800 418-1111 ou en visitant le www.croixrouge.ca.

« Grâce à de généreuses contributions comme celle de JELD-WEN, nous avons donné espoir aux gens et mobilisé la force de la bonté humaine, affirme Martin Pollard, directeur provincial de la Croix rouge en Alberta. Ce récent don nous permet d’aider les habitants à refaire leur vie dès maintenant et pour les prochaines années. »

JELD-WEN Portes et fenêtres a été fondée en 1960 et compte actuellement plus de 1 200 employés au Canada. En 2003, l’entreprise a réuni ses 27 marques sous un seul nom de produit. Il s’agit à ce jour de l’une des plus importantes entreprises de fabrication de portes et fenêtres, présente dans 22 pays et comptant près de 20 000 employés à l’échelle internationale. Apprenez-en davantage au www.jeld-wen.ca.

Auteure

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.